comments

COMMUNIQUÉ

Adopté par le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), lors de sa 1141e réunion tenue le 28 février 2023 sur l'examen du rapport de la mission de terrain du Conseil de paix et de sécurité effectuée du 22 au 25 février 2023 au Soudan du Sud.

Le Conseil de paix et de sécurité,

Rappelant toutes ses décisions et déclarations précédentes sur la situation au Soudan du Sud, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1123 (2023)], adopté lors de sa 1123e réunion tenue le 30 novembre 2022 ;

Réaffirmant l'engagement de l'UA en tant que garant de l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud (R-ARCSS), signé le 12 septembre 2018, et déterminé à assurer la réussite de sa mise en œuvre ;

Réaffirmant en outre la solidarité de l'UA avec le peuple et le Gouvernement de la République du Sud Soudan dans leurs aspirations légitimes à rétablir durablement la paix, la sécurité, la stabilité et la prospérité dans leur pays et, partant, dans la toute la Corne de l'Afrique et du continent dans son ensemble ;

Prenant note de la présentation du rapport de la mission de terrain du Conseil de paix et de sécurité par S.E. l'Ambassadeur Edward Xolisa Makaya, Représentant permanent de la République d'Afrique du Sud auprès de l'UA en sa qualité de Président du CPS pour le mois de février 2023 ; et

Conformément à l'article 7 de son Protocole, le Conseil de paix et de sécurité : 

  1. Adopte le rapport de la mission de terrain effectuée par le Conseil en République du Soudan du Sud, ainsi que ses recommandations et demande au Président de la Commission de l'UA et à toutes les parties concernées d'assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations contenues dans le rapport ; 

  1. Salue les progrès réguliers accomplis dans la mise en œuvre du R-ARCSS dans des circonstances particulièrement difficiles et, à cet égard, félicite toutes les parties au R-ARCSS pour leur patriotisme et leur engagement continu à mettre en œuvre avec diligence les dispositions restantes du R-ARCSS dans le cadre de la période de transition prolongée et souligne qu'il n'y aura pas de nouvelle prolongation de la transition ;

  1. Félicite les autorités sud-soudanaises, en particulier S.E. le Président Salva Kiir Mayardit, les cinq Vice-présidents et les autres signataires de l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud pour avoir placé les intérêts suprêmes du pays et de leur peuple au-dessus de tout ;

  1. Se félicite de l'engagement personnel exprimé par le président Salva Kiir de veiller à ce que le Soudan du Sud ne replonge pas dans la guerre sous son leadership ;

  1. Exhorte les parties au sein du gouvernement d'unité nationale de transition revitalisé à mettre leurs différences de côté et à utiliser le dialogue comme approche viable et durable pour régler leurs différends ;

  1. Prend note de la feuille de route et de la prolongation de la période de transition de 24 mois et dont l'aboutissement sera l'organisation d'élections en décembre 2024, salue l'engagement pris par la R-TGoNU de ne pas permettre une nouvelle prolongation de la période de transition et exhorte le R-TGoNU et toutes les autres parties concernées à achever les tâches transitoires en suspens au cours de la période prolongée, en tenant compte de la nécessité de ne pas procéder à une nouvelle prolongation ;

  1. Souligne le rôle important des femmes et des jeunes dans le processus de paix au Soudan du Sud, notamment dans la réconciliation, le développement économique et la justice transitionnelle, et la nécessité de respecter le quota de 35% pour les femmes, conformément à l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud ;

  1. Demande à la Commission de l'UA de travailler en collaboration avec le R-TGoNU en vue de mobiliser un soutien technique pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration (DDR) et la réforme du secteur de la sécurité (RSS) afin de renforcer les capacités des institutions nationales et de créer les conditions favorables à l'organisation d'élections crédibles, transparentes et démocratiques ;

  1. Demande en outre au Président de la Commission de l'UA de mettre diligemment en place une équipe d'experts pour travailler en étroite collaboration avec le R-TGoNU à la création des conditions favorables nécessaires à la réussite de l'organisation d'élections crédibles, transparentes et démocratiques en décembre 2024, ainsi que sur les questions relatives à la justice transitionnelle et à l'élaboration de la constitution ;

  1. Réaffirme l'importance cruciale d'accélérer la mise en œuvre du Chapitre V du R-ARCSS, qui comprend la création de la Cour hybride du Soudan du Sud (HCSS), avec le soutien de la Commission de l'UA, de la Commission « Vérité, Réconciliation et Guérison » (CTRH) et de l'Autorité d'indemnisation et de réparation (CRA), en vue de lutter contre la culture de l'impunité et de promouvoir une paix, une justice et une réconciliation durables au Soudan du Sud ;

  1. Note avec profonde préoccupation les violences intercommunautaires et les affrontements armés signalés dans certaines parties du pays et, à cet égard, encourage le R-TGoNU à mettre en place un comité de paix de haut niveau, composé de dirigeants communautaires et traditionnels locaux, afin de trouver des solutions pratiques, et exhorte les communautés touchées à travailler en étroite collaboration avec le comité en vue d'un processus inclusif visant à traiter de manière holistique les causes profondes fondamentales afin de promouvoir une paix et une réconciliation durables dans les zones touchées ;

  1. Appelle les signataires de la Déclaration de Rome à renouveler leur engagement en faveur du processus de Sant' Egidio, notamment l'adhésion à l'accord de cessation des hostilités de décembre 2017 et la Déclaration de Rome, ainsi qu'à la Résolution de janvier 2020 ;

  1. Félicite l'IGAD pour ses efforts continus au Soudan du Sud, en particulier pour son rôle de supervision dans la mise en œuvre du R-ARCSS et l'encourage à continuer de travailler en collaboration avec l'UA et d'autres partenaires internationaux en vue de soutenir le processus de paix au Soudan du Sud ;

  1. Note avec satisfaction les efforts du Comité ad hoc de haut niveau de l'UA pour le Soudan du Sud (C5) visant à promouvoir la paix et la stabilité au Soudan du Sud, son travail de coordination avec le CPS, et l'exhorte à renforcer son soutien en faveur du processus de paix au Soudan du Sud ;

  2. Exprime sa gratitude à la Commission mixte de suivi et d'évaluation reconstituée (R-JMEC) pour ses efforts et son engagement à continuer d'aider les parties sud-soudanaise à honorer leurs obligations dans le cadre de l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud, et appelle la communauté internationale à fournir un soutien financier en faveur des activités du Mécanisme de suivi et de vérification du cessez-le feu et des arrangements sécuritaires transitoires ;

  1. Encourage le R-TGoNU à accélérer les réformes économiques et, à cette fin, félicite la Banque africaine de développement pour sa contribution au renforcement des capacités du R-TGoNU à mettre en œuvre avec succès les réformes afin de faciliter une reprise économique et une stabilisation rapides dans le pays ;

  1. Note avec satisfaction les efforts, l'engagement et les sacrifices soutenus de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS) et des agences humanitaires travaillant au Soudan du Sud pour mettre fin à la souffrance du peuple du Soudan du Sud ;

  1. Appelle le gouvernement du Soudan du Sud à continuer à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sûreté et la sécurité des agences humanitaires, appelle également la communauté internationale à continuer à soutenir les efforts humanitaires au Soudan du Sud et, à cet égard, demande au Président de la Commission d'explorer la possibilité d'utiliser les ressources mobilisées lors du Sommet humanitaire et de la Conférence des donateurs de Malabo pour contribuer aux efforts humanitaires au Soudan du Sud ;

  1. Réitère l'appel de l'Union africaine à la communauté internationale visant à lever l'embargo sur les armes et les autres sanctions imposées au Soudan du Sud afin de faciliter la mise en œuvre réussie des aspects restants du R-ARCSS, notamment le déploiement des Forces unifiées nécessaires (NUF) ;

  1. Exprime sa gratitude aux autorités sud-soudanaises pour avoir trouvé du temps échanger avec la délégation du CPS au cours de la mission de terrain, ainsi qu'à tous les interlocuteurs, à savoir la communauté diplomatique africaine, l'IGAD, la Commission mixte de suivi et d'évaluation reconstituée, le Mécanisme de suivi et de vérification du cessez-le feu et des arrangements sécuritaires transitoires, la MINUSS, la Troïka, ainsi que les représentants des organisations de la société civile, et exprime en outre sa gratitude à la MINUSS pour avoir mis des facilités de transport à la disposition de la délégation du Conseil ;

  1. Exprime particulièrement sa gratitude à l'endroit du Bureau de liaison de l'UA à Juba pour avoir facilité la réussite de la mission de terrain et salue les efforts du Bureau de liaison visant à promouvoir efficacement la visibilité de l'UA sur le terrain ;

  1. Noter avec profonde préoccupation, les contraintes permanentes en matière de capacités institutionnelles auxquelles le Bureau de liaison de l'UA est confronté et, à cet égard, demande au Président de la Commission de prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour s'assurer que le bureau est doté de toutes les ressources humaines, matérielles et financières nécessaires afin de lui permettre de s'acquitter plus efficacement de son mandat ;

  1. S'engage à entreprendre une autre mission de terrain au Soudan du Sud avant la prochaine session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA ; et

  1. Décide de demeurer activement saisi de la question.

Posted by Situation Room ICU

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse abrahamk@africa-union.org

COMMENTS