Département paix et sécurité,Union Africaine, éradiquer les conflits, perpétuer la paixhttp://www.peaceau.org/Département paix et sécurité, Union Africaine, Flux RSSfrMonday 27 June 2022 Monday 27 June 2022 5Département paix et sécurité,Union Africaine, éradiquer les conflits, perpétuer la paix/images/logo-african-union-peace-and-security-by-kodjo-fr.gif<![CDATA[Communiqué de presse du Conseil de Paix et de Sécurité relatif à la mission de l'Union africaine sur le terrain en République du Burundi, du 20 au 22 juin 2022]]>/fr/article/communique-de-presse-du-conseil-de-paix-et-de-securite-relatif-a-la-mission-de-l-union-africaine-sur-le-terrain-en-republique-du-burundi-du-20-au-22-juin-2022Bujumbura, 22 juin 2022 : Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) conclut sa mission de trois jours en République du Burundi. La mission sur le terrain a eu lieu du 20 au 22 juin 2022, sous le leadership de S.E. Ambassadeur Daniel Owassa, Représentant permanent de la République du Congo auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de juin 2022.

]]>
2022-06-22 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-presse-du-conseil-de-paix-et-de-securite-relatif-a-la-mission-de-l-union-africaine-sur-le-terrain-en-republique-du-burundi-du-20-au-22-juin-2022
<![CDATA[Communique sur la situation sécuritaire entre la République de Rwanda et le RDC]]>/fr/article/communique-sur-la-situation-securitaire-entre-la-republique-de-rwanda-et-le-rdcAddis Abeba, 13 Juin 2022: Le président de la Commission de l’Union africaine S.E. Moussa Faki Mahamat suis avec préoccupation la détérioration de la situation sécuritaire entre la République du Rwanda et la République Démocratique du Congo.

]]>
2022-06-13 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-sur-la-situation-securitaire-entre-la-republique-de-rwanda-et-le-rdc
<![CDATA[Message de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire aux Affaires Politiques, à la Paix et à la Sécurité, Commission de l’Union Africaine, à l’occasion de la célébration de la 12ème édition de la Journée Africaine des Frontières, le 07 juin 2022 ]]>/fr/article/message-de-s-e-ambassadeur-bankole-adeoye-commissaire-aux-affaires-politiques-a-la-paix-et-a-la-securite-commission-de-l-union-africaine-a-l-occasion-de-la-celebration-de-la-12eme-edition-de-la-journee-africaine-des-frontieres-le-07-juin-2022Concitoyens Africains,

Ce 7 juin, nous célèbrerons la 12ème édition de la Journée Africaine des Frontières sous le thème « Le développement des zones frontalières à travers la ratification et la mise en œuvre de la Convention de l’Union africaine sur la coopération transfrontalière (Convention de Niamey) ».

]]>
2022-06-07 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/message-de-s-e-ambassadeur-bankole-adeoye-commissaire-aux-affaires-politiques-a-la-paix-et-a-la-securite-commission-de-l-union-africaine-a-l-occasion-de-la-celebration-de-la-12eme-edition-de-la-journee-africaine-des-frontieres-le-07-juin-2022
<![CDATA[Communiqué de la 1087ème réunion du CPS tenue le 1 juin 2022, sur la situation au Sahel, ADDIS-ABÉBA, ÉTHIOPIE]]>/fr/article/communique-adopte-par-le-conseil-de-paix-et-de-securite-lors-de-sa-1087e-reunion-tenue-le-1er-juin-2022-sur-la-situation-au-sahelLe Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant la Déclaration [Ext/Assembly/AU/Decl.(XVI)] sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement, adoptée par la 16ème session extraordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA tenue à Malabo, en Guinée équatoriale, les 27 et 28 mai 2022 ; et la Décision [Assembly/AU/Dec.792(XXXIII)] sur la situation en Libye et au Sahel, adoptée par la 33e session ordinaire de la Conférence de l'Union, tenue en février 2020 ;

Rappelant également le Communiqué [PSC/PR/COMM.1006 (2021)] adopté lors de sa 1006e réunion tenue le 6 juillet 2021 sur l'examen du mandat du G-5 Sahel ;

Réitérant ses décisions antérieures sur la situation au Burkina Faso, au Tchad et au Mali, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1076 (2022)] adopté lors de sa 1076e réunion tenue le 14 avril 2022 sur les processus de transition politique au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée, au Mali et au Soudan ; le Communiqué [PSC/PR/COMM.1/1062 (2022)] adopté lors de sa 1062e réunion tenue le 31 janvier 2022 sur la situation au Burkina Faso et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1/1057 (2022)] adopté lors de sa 1057e réunion tenue le 14 janvier 2022, sur la situation au Mali ;

Notant les remarques d'ouverture de S.E. Ambassadeur Daniel OWASSA, Représentant permanent de la République du Congo auprès de l'UA et président du CPS pour le mois de juin 2022, et la déclaration de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ; notant également l’exposé de S.E. Ambassadeur Mamane Sambo Sidikou, Haut Représentant de l'UA pour le Mali et Sahel, et celui du Commandant de la force conjointe G-Sahel, le Général Oumar Bikimo ; notant en outre les déclarations respectives faites par le Représentant de la République du Ghana en tant que Président de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et par celui de la République du Tchad en tant que membre de la force conjointe du G-5 Sahel, ainsi que par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies auprès de l'UA et cheffe du Bureau des Nations unies auprès de l'UA (UNOAU) ;

Réaffirmant l'engagement indéfectible de l'UA à respecter la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale de tous les Membres de la force conjointe du G5 Sahel ; et

Agissant en vertu de l'article 7 de son Protocole, le Conseil de Paix et de Sécurité :

1. Se déclare profondément préoccupé par la détérioration rapide de la situation sécuritaire, politique et humanitaire dans la région du Sahel, en particulier par la poursuite des attaques terroristes et l'augmentation du nombre de victimes, ainsi que par les défis socioéconomiques qui continuent d'affecter la paix, la stabilité et le développement de la région ;

2. Réitère sa profonde inquiétude de l'expansion de la menace terroriste à partir de la région du Sahel vers les pays du Golfe de Guinée, du lien qui se renforce mutuellement entre le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement, ainsi que des défis socioéconomiques multidimensionnels actuels, tels que les griefs communautaires, le sous-développement, l’impact du changement climatique, le déficit de gouvernance et la crise humanitaire, aggravés par la pandémie COVID-19 ;

3. Condamne fermement toutes les attaques menées par les terroristes, les groupes armés et criminels contre les civils, les institutions de sécurité des pays de la région, ainsi que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et d'autres forces internationales ; et rend hommage au vaillant personnel de la force conjointe du G5 Sahel pour leurs sacrifices soutenus en faveur de la paix ; exprime ses sincères condoléances à tous ceux qui ont fait le sacrifice suprême dans l'exercice de leurs fonctions et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;

4. Salue les efforts déployés par la force conjointe du G5 Sahel et ses Etats membres pour dégrader la capacité de combat des groupes terroristes, armés et criminels opérant dans la région du Sahel et appelle à intensifier les efforts dans la mobilisation de ressources supplémentaires pour la Force conjointe ;

]]>
2022-06-04 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-adopte-par-le-conseil-de-paix-et-de-securite-lors-de-sa-1087e-reunion-tenue-le-1er-juin-2022-sur-la-situation-au-sahel
<![CDATA[Communiqué de la 1086eme réunion du CPS tenue le 31 mai 2022, sur la mise à jour relative à la situation dans le bassin du lac Tchad]]>/fr/article/communique-de-la-1086eme-reunion-du-cps-tenue-le-31-mai-2022-sur-la-mise-a-jour-relative-a-la-situation-dans-le-bassin-du-lac-tchadCOMMUNIQUÉ

Adopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1086e réunion tenue le 31 mai 2022, sur la mise à jour relative à la situation dans le bassin du lac Tchad:

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions et déclarations antérieures sur la situation dans la région du Bassin du lac Tchad et la mise en œuvre de la Stratégie régionale de stabilisation, de relèvement et de résilience des aires affectées par Boko Haram dans le Bassin du lac Tchad, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.2 /1057(2022)] adopté à sa 1057e réunion tenue le 14 janvier 2022, le Communiqué [PSC/PR/COMM.1010(2021)] adopté à sa 1010e réunion tenue le 19 juillet 2021 et le Communiqué [PSC/PR/COMM.(CMLXXIII] adopté à sa 973e réunion tenue le 18 janvier 2021 ;

Fidèle aux dispositions du chapitre VIII de la Charte des Nations unies (ONU) sur le rôle des accords régionaux dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et soulignant le rôle essentiel des Communautés économiques régionales et des Mécanismes régionaux (CER/MR) en tant que premiers intervenants dans les situations de crise et de conflit dans leurs juridictions respectives, conformément aux principes cardinaux de subsidiarité, de complémentarité et d'avantage comparatif ;

Notant les observations liminaires faites par S.E. Ambassadeur Churchill Ewumbue-Monono, Représentant permanent de la République du Cameroun auprès de l'UA et président du CPS pour le mois de mai 2022, et la déclaration faite par S.E. Ambassadeur William Awinador-Kanyirige au nom de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ;

Prenant également note de la déclaration du Secrétaire exécutif de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et du chef de mission de la Force multinationale mixte (FMM), ainsi que de la déclaration du Gouverneur de Hadjer Lamis au Tchad et de celle du Représentant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ; et

Réaffirmant la solidarité de l'UA avec les gouvernements et les populations des pays de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), ainsi que l'engagement indéfectible de l'UA à continuer de les soutenir dans la mise en œuvre de la Stratégie régionale pour la stabilisation, le redressement et la résilience des zones affectées par les activités de Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad ; et

]]>
2022-05-31 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1086eme-reunion-du-cps-tenue-le-31-mai-2022-sur-la-mise-a-jour-relative-a-la-situation-dans-le-bassin-du-lac-tchad
<![CDATA[Declaration: 14e Reunion Ordinaire du Comite Technique Specialise de sur la Defense,la Surete et la Securite - 12 mai 2022 | Addis-Abeba, Ethiopie]]>/fr/article/declaration-14e-reunion-ordinaire-du-comite-technique-specialise-de-sur-la-defense-la-surete-et-la-securite-12-mai-2022-addis-abeba-ethiopieDeclaration: 14e Reunion Ordinaire du Comite Technique Specialise de sur la Defense,la Surete et la Securite - 12 mai 2022 | Addis-Abeba, Ethiopie

]]>
2022-05-12 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-14e-reunion-ordinaire-du-comite-technique-specialise-de-sur-la-defense-la-surete-et-la-securite-12-mai-2022-addis-abeba-ethiopie
<![CDATA[Communiqué de la 1082ème réunion du CPS tenue le 6 mai 2022, sur la criminalité transnationale organisée et la sécurité en Afrique ]]>/fr/article/communique-de-la-1082eme-reunion-du-cps-tenue-le-6-mai-2022-sur-la-criminalite-transnationale-organisee-et-la-securite-en-afriqueCOMMUNIQUÉ

Adopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1082ème réunion tenue le 6 mai 2022, sur la criminalité transnationale organisée et la sécurité en Afrique:

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

            Profondément préoccupé par la recrudescence de la criminalité transnationale organisée en Afrique, deuxième Continent le plus affecté au monde, et par son impact sur le terrorisme et l'autorité de l'État ;

 

Préoccupée également par la recrudescence du trafic de drogue et d'êtres humains, de la piraterie, de la cybercriminalité, des flux financiers illicites, de l'exploitation forestière et de la pêche illégales ainsi que par l'utilisation croissante des nouvelles technologies de l'information et de la communication, y compris l'intelligence artificielle, par les réseaux criminels et les groupes terroristes ;

Rappelant ses précédentes décisions et prises de position sur la lutte contre la criminalité transnationale organisée, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1073(2022)] adopté lors de sa 1073ème réunion tenue le 6 avril 2022 ; le Communique [PSC/PR/COMM. (DCCCL)] adopté lors de sa 850ème réunion tenue le 20 mai 2019 et le Communique [PSC/PR/COMM.1(DCCCXLV)] adopté lors de sa 845ème réunion tenue le 25 avril 2019 ; 

Ayant à l’esprit t de la Déclaration solennelle de l'UA sur une politique africaine commune de défense et de sécurité, de la Convention des Nations unies de 2014 contre la criminalité transnationale organisée, ainsi que des Protocoles contre la traite des personnes, le trafic de migrants et le trafic d'armes légères et de munitions ;

Engagés à mettre pleinement en œuvre les instruments pertinents de l'UA sur les crimes transnationaux organisés, tels que le Cadre de l'UA sur les migrations de juin 2006 ; le Plan d'action de Ouagadougou de novembre 2006 pour lutter contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants ; la Convention de Niamey de 2014 sur la coopération transfrontalière ; le Plan d'action de l'UA d'août 2019 sur la lutte contre la drogue et la prévention du crime 2019-2023 ; le Projet de décembre 2018 sur l'amélioration de la réponse de l'Afrique aux crimes organisés transnationaux ; les Processus de Nouakchott et de Djibouti ainsi que la feuille de route principale de l'UA sur les mesures pratiques pour faire taire les armes en Afrique ;

Tenant compte des observations liminaires du Représentant permanent de la République du Cameroun auprès de l'UA, S.E. Ambassadeur Churchill Ewumbue-Monono, en sa qualité de Président du CPS pour le mois de mai 2022, de la déclaration de S. E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ; ainsi que des déclarations des représentants du Mécanisme de l'UA pour la coopération policière (AFRIPOL), du Comité des services de renseignement et de sécurité d'Afrique (CISSA) et du Secrétaire général de l'Organisation internationale de police (INTERPOL) ; et


]]>
2022-05-06 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1082eme-reunion-du-cps-tenue-le-6-mai-2022-sur-la-criminalite-transnationale-organisee-et-la-securite-en-afrique
<![CDATA[Communique de presse de la 1081ème réunion du CPS tenue le 4 mai 2022, sur l'attaque menée par Al Shabaab contre une Base opérationnelle avancée (FOB) de la Mission de transition de l'UA en Somalie (ATMIS) dans la région de Middle Shabele, au Sud-Ouest de Mogadiscio, le 3 mai 2022]]>/fr/article/communique-de-presse-3Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1081ème réunion tenue le 4 mai 2022, a été informé de l'attaque menée par Al Shabaab contre une Base opérationnelle avancée (FOB) de la Mission de transition de l'UA en Somalie (ATMIS) dans la région de Middle Shabele, au Sud-Ouest de Mogadiscio, le 3 mai 2022.

]]>
2022-05-04 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-presse-3
<![CDATA[Communiqué de la 1081ème réunion du CPS tenue le 4 mai 2022, sur la communication sur l'état des actions humanitaires en Afrique]]>/fr/article/communique-de-la-1081eme-reunion-du-cps-tenue-le-4-mai-2022-sur-la-communication-sur-l-etat-des-actions-humanitaires-en-afriqueLe Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant toutes les décisions de l'UA sur les actions humanitaires en Afrique, notamment la Décision [EX.CL/Dec.1145 9(XL)] adoptée par le Conseil exécutif de l'UA lors de sa 40ème Session ordinaire de février 2022 ; la Décision [Assembly/AU/Dec.604(XXVI)] qui a adopté la Position africaine commune sur l'efficacité humanitaire et approuvé la recommandation relative à la création de l'Agence humanitaire africaine (AHA) pour assurer l'efficacité des réponses de l'UA aux crises humanitaires sur le Continent ; et rappelant également ses Communiqués [PSC/AHG/COMM.1043 (2021)] adoptés lors de sa 1043ème réunion au niveau des chefs d'État et de Gouvernement tenue le 29 octobre 2021 ; et [PSC/PR/COMM. 1025 (2021)] adopté lors de sa 1025ème réunion tenue le 25 août 2021 ; ainsi que le Communiqué de presse [PSC/PR/BR (DCCLXII)], adopté lors de sa 762ème réunion tenue le 9 avril 2018 ;

Fidèle aux dispositions des Articles 6(f) et 7(p) du Protocole relatif à la création du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine, stipulant respectivement comme l'une des fonctions du Conseil, l'action humanitaire et la gestion des catastrophes, et habilitant le Conseil à soutenir et faciliter l'action humanitaire dans les situations de conflits armés ou de catastrophes naturelles majeures sur le continent africain ;

Tenant compte de l’allocution liminaire du Représentant permanent de la République du Cameroun auprès de l'UA, et Président du CPS pour le mois de mai 2022, S.E. Ambassadeur Churchill Ewumbue-Monono et la présentation de Dr. Margaret Agama-Anyatei, Directrice par intérim de la Direction de la Santé et des Affaires Humanitaires de la Commission de l'UA ; ainsi que les déclarations du Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), et du Président du Comité International de la Croix Rouge (CICR) ;
Agissant en vertu de l'Article 7 de son Protocole, le Conseil de Paix et de Sécurité,

1. Exprime sa profonde inquiétude face à la persistance de crises humanitaires complexes, multiformes et, parfois, sans précédent sur le continent, exacerbées par le dérèglement climatique et à la santé publique, parmi d'autres dangers, en particulier dans les zones déjà fragiles en raison du terrorisme et des conflits violents, et qui provoquent l'insécurité alimentaire et les déplacements forcés ;

2. Se déclare également profondément préoccupée par le nombre croissant de populations vulnérables en Afrique, notamment les réfugiés, les personnes déplacées en interne, les rapatriés, les demandeurs d'asile, les apatrides, les personnes disparues, et par la diminution de leur capacité de résilience ; et souligne, à cet égard, l'impératif d'une coopération interafricaine et d'une approche orientée vers l'action pour renforcer la résilience de ces populations vulnérables ;

3. Souligne la nécessité de s'attaquer aux causes profondes et aux moteurs des crises humanitaires et de veiller à ce que le système continental d'alerte rapide intègre des systèmes d'alerte rapide et d'action rapide multirisques, y compris le développement de salles de crises inter opérationnelles aux niveaux continental, régional et national, afin de permettre des interventions rapides pour faire face aux divers risques de catastrophes humanitaires et à leurs conséquences potentielles ;

4. Félicite les États Membres qui accueillent des réfugiés dans leur pays, même si leurs capacités sont limitées ; encourage les États parties à la Convention des Nations unies sur les réfugiés de 1951 et à la Convention de l'OUA régissant les aspects propres au problème des réfugiés en Afrique de 1969, à la Convention de l'UA sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées en interne (Convention de Kampala) de 2009, au Cadre de politique humanitaire (HPF), à la politique de gestion des catastrophes et à la Capacité africaine de gestion des risques (ARC), à continuer d'assumer leurs responsabilités humanitaires comme le prévoient ces instruments ;

5. Demande à la Commission de l'UA, en étroite collaboration avec les États Membres, d'accélérer la finalisation de la Convention de l'UA régissant les aspects spécifiques de l'apatridie en Afrique ; et appelle la communauté internationale à fournir un soutien adéquat et flexible aux pays accueillant des réfugiés pour leur permettre de répondre efficacement aux besoins des réfugiés en tenant compte de la nature imprévisible des besoins humanitaires ;

6. Souligne qu'il est impératif de renforcer davantage les capacités institutionnelles et de promouvoir une collaboration accrue entre les États membres, les communautés économiques régionales et les mécanismes régionaux (CER/MR) dans le domaine de l'action humanitaire ;

7. Prend note des défis auxquels sont confrontées les agences humanitaires, notamment l'accès, le rétrécissement de l'espace humanitaire et le détournement de l'aide humanitaire ; condamne les attaques contre les agences humanitaires ; et demande instamment à toutes les parties aux conflits armés de faciliter le travail des agences d'aide humanitaire et de garantir leur sûreté et leur sécurité ;

8. Encourage les États Membres, qui ne l'ont pas encore fait, à signer, ratifier et intégrer dans leur droit interne les instruments africains et internationaux relatifs aux réfugiés, aux personnes déplacées en interne, ainsi qu'aux populations vulnérables et à l'assistance humanitaire en général ; et à mettre en œuvre la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants [A/RES/71/1], adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies lors de sa 71 ème session tenue le 19 septembre 2016 ;

9. Félicite le HCR et le CICR, ainsi que les autres agences internationales d'aide humanitaire, les partenaires, les organisations non gouvernementales, les organisations de la société civile et le secteur privé pour leurs contributions à la résolution des situations humanitaires sur le continent, et souligne la nécessité d'un soutien international renforcé, prévisible, cohérent et durable aux États Membres accueillant des réfugiés en Afrique ;

10. Se félicite des 30 années de coopération du CICR avec l'OUA/UA dans la promotion des principes humanitaires, des actions humanitaires, du droit int

]]>
2022-05-04 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1081eme-reunion-du-cps-tenue-le-4-mai-2022-sur-la-communication-sur-l-etat-des-actions-humanitaires-en-afrique
<![CDATA[Le Cameroun prend la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine pour le moi de mai 2022]]>/fr/article/projet-de-communique-de-presse-le-cameroun-prend-la-presidence-du-cps-de-l-union-africaine-pour-le-mois-de-mai-2022Addis-Abéba, 2 mai 2022 : La République du Cameroun assurera la présidence du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA pour le mois de mai 2022. Septième depuis la création du Conseil en 2004, la présidence camerounaise s'inscrit dans le cadre du Sommet extraordinaire de Malabo du 28 mai consacré aux défis de gouvernance et de sécurité sur le continent, tels que les changements anticonstitutionnels de gouvernement, les crises humanitaires et le terrorisme.

La présidence couvrira dix sessions de fond, dont la plupart se tiendront à huis clos et en mode virtuelle, à l'exception des deux séances publiques : celle sur la sécurité alimentaire, le thème de l'année de l'UA, et l'autre sur le vivre ensemble en paix. S'exprimant sur l'importance de ce thème, le Représentant permanent du Cameroun auprès de l'Union africaine, S.E. Churchill Ewumbue-Monono et, Président du CPS pour le mois de mai 2022, a souligné que la présidence de son pays "offre l'occasion d'examiner et de comparer les différents efforts et défis des pays et des peuples africains pour vivre ensemble en paix dans leur quête de construction nationale, à un moment où le Cameroun commémorera le 50emeanniversaire de sa fête de l'unité nationale le 20 mai 2022".

]]>
2022-05-03 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/projet-de-communique-de-presse-le-cameroun-prend-la-presidence-du-cps-de-l-union-africaine-pour-le-mois-de-mai-2022
<![CDATA[Communiqué de la 1080ème réunion du CPS tenue le 25 avril 2022, sur le Réflexion sur la jeunesse, la paix et la sécurité en Afrique:]]>/fr/article/communique-de-la-1080eme-reunion-du-cps-tenue-le-25-avril-2022-sur-le-reflexion-sur-la-jeunesse-la-paix-et-la-securite-en-afriqueAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) lors de sa 1080ème réunion tenue le 25 avril 2022 sur le thème : « Réflexion sur la jeunesse, la paix et la sécurité en Afrique » :

]]>
2022-04-25 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1080eme-reunion-du-cps-tenue-le-25-avril-2022-sur-le-reflexion-sur-la-jeunesse-la-paix-et-la-securite-en-afrique
<![CDATA[Communiqué de la 1079ème réunion du CPS tenue le 21 avril 2022, sur le dérèglement climatique, la paix et la sécurité en Afrique]]>/fr/article/communique-de-la-1079eme-reunion-du-cps-tenue-le-21-avril-2022-sur-le-dereglement-climatique-la-paix-et-la-securite-en-afriqueAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité lors de sa 1079ème réunion tenue le 21 avril 2022, sur le dérèglement climatique, la paix et la sécurité en Afrique :

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses prises de position et décisions antérieures sur le lien entre le dérèglement climatique, la paix et la sécurité, notamment le Communiqué [PSC/AHG/COMM.1043 (2021)] adopté lors de sa 1043ème réunion tenue au niveau des chefs d'État et de Gouvernement le 29 octobre 2021 et le Communiqué [PSC/AHG/COMM.1(CMLXXXIV)] adopté lors de sa 984ème réunion tenue au niveau des chefs d'État et de Gouvernement le 9 mars 2021 ;  

Prenant note de l’allocution d'ouverture du Représentant permanent de la République du Burundi auprès de l'UA, et Président du CPS pour le mois d'avril 2022, S.E. Ambassadeur Willy Nyamitwe ; de la déclaration du Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité, S.E. Bankole Adeoye ; de la présentation de S.E. Ambassadeur Josefa Correia Sacko, Commissaire de l'UA à l’Agriculture, au Développement rural, à l’Économie bleue et à l'Environnement durable ; de la déclaration de S.E. Ambassadeur Mohamed Gad, Représentant permanent de l'Égypte auprès de l'UA et de la déclaration du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du bureau des Nations unies auprès de l'Union africaine ;

Affirmant sa solidarité avec tous les gouvernements et les populations des États Membres aux prises avec les effets néfastes du dérèglement climatique.

]]>
2022-04-21 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1079eme-reunion-du-cps-tenue-le-21-avril-2022-sur-le-dereglement-climatique-la-paix-et-la-securite-en-afrique
<![CDATA[Communiqué de la 1078ème réunion du CPS tenue le 19 avril 2022, Sur le suivi de la 10eme Réunion du Mécanisme régional de suivi de février 2022 à Kinshasa en République démocratique du Congo]]>/fr/article/communique-de-la-1078eme-reunion-du-cps-tenue-le-19-avril-2022-sur-le-suivi-du-10e-m-ecanisme-de-surveillance-regional-de-fevrier-2022-a-kinshasa-en-republique-democratique-du-congoAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité lors de sa 1078e réunion, tenue le 19 avril 2022, Sur le suivi de la 10eme Réunion du Mécanisme régional de suivi de février 2022 à Kinshasa en République démocratique du Congo

]]>
2022-04-19 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1078eme-reunion-du-cps-tenue-le-19-avril-2022-sur-le-suivi-du-10e-m-ecanisme-de-surveillance-regional-de-fevrier-2022-a-kinshasa-en-republique-democratique-du-congo
<![CDATA[La 1077e réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA sur la Déclaration à l’issue du programme d'initiation des membres élus du Conseil de Paix et de Sécurité, qui s'est tenu du 23 au 25 mars 2022, à Maseru, au Royaume du Lesotho ]]>/fr/article/la-1077e-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-ua-sur-la-declaration-a-l-issue-du-programme-d-initiation-des-membres-elus-du-conseil-de-paix-et-de-securite-qui-s-est-tenu-du-23-au-25-mars-2022-a-maseru-au-royaume-du-lesothoAdoptée par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) lors de sa 1077e réunion tenue le 14 avril 2022, sur la Déclaration à l’issue du programme d'initiation des membres élus du Conseil de Paix et de Sécurité, qui s'est tenu du 23 au 25 mars 2022, à Maseru, au Royaume du Lesotho :

 

]]>
2022-04-14 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/la-1077e-reunion-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-ua-sur-la-declaration-a-l-issue-du-programme-d-initiation-des-membres-elus-du-conseil-de-paix-et-de-securite-qui-s-est-tenu-du-23-au-25-mars-2022-a-maseru-au-royaume-du-lesotho
<![CDATA[Communiqué de la 1076ème réunion du CPS tenue le 14 avril 2022, sur le processus de transition politique au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée, au Mali et au Soudan]]>/fr/article/communique-de-la-1076eme-reunion-du-cps-tenue-le-14-avril-2022-sur-le-processus-de-transition-politique-au-burkina-faso-au-tchad-en-guinee-au-mali-et-au-soudanAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1076ème réunion tenue le 14 avril 2022 sur les processus de transition politique au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée, au Mali et au Soudan:

]]>
2022-04-14 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1076eme-reunion-du-cps-tenue-le-14-avril-2022-sur-le-processus-de-transition-politique-au-burkina-faso-au-tchad-en-guinee-au-mali-et-au-soudan
<![CDATA[Communiqué de la 1075ème réunion du CPS tenue le 12 avril 2022, sur le financement prévisible, adéquat et durable de la Mission de transition de l'Union africaine en Somalie (ATMIS)]]>/fr/article/communique-de-la-1075eme-reunion-du-cps-tenue-le-12-avril-2022-sur-le-financement-previsible-adequat-et-durable-de-la-mission-de-transition-de-l-union-africaine-en-somalie-atmisAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité lors de sa 1075ème réunion tenue le 12 avril 2022, sur le financement prévisible, adéquat et durable de la Mission de transition de l'Union africaine en Somalie (ATMIS) :

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions antérieures sur la situation en Somalie, notamment les Communiqués [PSC/PR/COMM.1068(2021)], adoptés lors de sa 1068ème réunion tenue le 8 mars 2022, ainsi que la résolution 2628 (2022) du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) autorisant la reconfiguration de la Mission de l'UA en Somalie (AMISOM) en Mission de transition de l'UA en Somalie (ATMIS) ;

Prenant note des observations liminaires du Représentant permanent de la République du Burundi auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois d'avril 2022, S.E. Ambassadeur Willy Nyamitwe, de la déclaration du Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité, S.E. Bankole Adeoye, de l’exposé du Représentant spécial du Président de la Commission de l'UA (RSPCC)  pour la Somalie et Chef de l'ATMIS, S.E. Francisco Caetano Madeira, ainsi que des déclarations des représentants de la Somalie, du Secrétariat de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), des Nations Unies (ONU) et de l'Union européenne (UE) ;

Réaffirmant son engagement indéfectible à respecter l'unité, l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale de la République fédérale de Somalie et réitérant sa volonté de garantir l'appropriation nationale du processus de transition;

Déterminés à vaincre Al Shabaab et tous les autres groupes terroristes et armés opérant en Somalie et dans toute la région de la Corne de l’Afrique, à rétablir une paix, une sécurité et une stabilité durables, ainsi qu'une normalité politique en Somalie ; et

]]>
2022-04-12 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1075eme-reunion-du-cps-tenue-le-12-avril-2022-sur-le-financement-previsible-adequat-et-durable-de-la-mission-de-transition-de-l-union-africaine-en-somalie-atmis
<![CDATA[Declaration : S. E. Moussa Faki Mahamat President de la Commission de l’Union Africaine, a l’occasion du 28ème Commemoration du Genocide contre les Tutsi au Rwanda -le 7 Avril 2022]]>/fr/article/declaration-s-e-moussa-faki-mahamat-president-de-la-commission-de-l-union-africaine-a-l-occasion-du-28eme-commemoration-du-genocide-contre-les-tutsi-au-rwanda-le-7-avril-2022Madame la Vice-présidente de la Commission de l’UA,

Monsieur le Représentant du Gouvernement de la République fédérale et démocratique d’Ethiopie,

Madame la Représentante Permanente du Rwanda,

Mesdames Messieurs les Commissaires,

Mesdames Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales,

Messieurs les Représentants des Confessions religieuses,

Chers sœurs et frères de la Communauté rwandaise à Addis Abeba,

Chers Concitoyens d’Afrique et de la Diaspora,

Mesdames, Messieurs, 

]]>
2022-04-07 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-s-e-moussa-faki-mahamat-president-de-la-commission-de-l-union-africaine-a-l-occasion-du-28eme-commemoration-du-genocide-contre-les-tutsi-au-rwanda-le-7-avril-2022
<![CDATA[Communiqué of the 1073eme réunion tenue le 6 avril 2022 sur l'alerte précoce continentale et les perspectives sécuritaires en Afrique ]]>/fr/article/communique-of-the-1073eme-reunion-tenue-le-6-avril-2022-sur-l-alerte-precoce-continentale-et-les-perspectives-securitaires-en-afriqueAdopté par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1073e réunion tenue le 6 avril 2022 sur l'alerte précoce continentale et les perspectives sécuritaires en Afrique :

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions et prises de position antérieures concernant l'alerte rapide et les perspectives de sécurité sur le continent, notamment le communiqué [PSC/PR/COMM.1014(2021)] adopté lors de sa 1014e réunion tenue le 26 juillet 2021, le communiqué [PSC/PR/COMM.(CMXIV)] adopté lors de sa 914e réunion tenue le 5 mars 2020, et le communiqué [PSC/PR/COMM.CMI)] adopté lors de sa 901e réunion tenue le 13 décembre 2019;

Fidèle à toutes les dispositions du Protocole portant création du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine, notamment l'article 2, qui fait du CPS un organe permanent de décision pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits, et l'article 12 qui prévoit la mise en place d'un Système continental d'alerte précoce (CEWS) pour faciliter l'anticipation et la prévention des conflits ; 

Engagé à réaliser l'Agenda 2063 et ses projets phares pour parvenir à un développement socioéconomique inclusif et durable, en particulier à la réduction des armes au silence en Afrique d'ici 2030 ;

Prenant note des remarques d'ouverture de S.E. Ambassadeur Willy Nyamitwe, Représentant permanent de la République du Burundi auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois d'avril 2022, et de S.E. Ambassadeur Adeoye Bankole, Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ;

Prenant également note de l'exposé de S.E. Ambassadeure Zainab Ali Kotoko, Secrétaire exécutive du Comité des services de renseignement et de sécurité d'Afrique (CISSA) ; et de celui de Dr Alhaji Sarjoh Bah, Directeur de la division Gestion des conflits au sein du département des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité (APPS) de la Commission de l'UA ;  

Réaffirmant la solidarité de l'UA avec les États membres affectés par diverses menaces à la paix, la sécurité, à la gouvernance et à la stabilité ; et


]]>
2022-04-06 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-of-the-1073eme-reunion-tenue-le-6-avril-2022-sur-l-alerte-precoce-continentale-et-les-perspectives-securitaires-en-afrique
<![CDATA[Les Garants de l’Accord-cadre (ONU, UA, CIRGL et SADC) condamnent avec fermeté les récentes attaques des rebelles de l’ex-M23 dans l’est de la RDC et l’exhortent à renoncer définitivement à toute hostilité]]>/fr/article/les-garants-de-l-accord-cadre-onu-ua-cirgl-et-sadc-condamnent-avec-fermete-les-recentes-attaques-des-rebelles-de-l-ex-m23-dans-l-est-de-la-rdc-et-l-exhortent-a-renoncer-definitivement-a-toute-hostiliteLes institutions garantes de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région (Accord-cadre) signé à Addis Abeba, en Éthiopie, le 24 février 2013, à savoir la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), l’Union africaine (UA), et l’Organisation des Nations Unies (ONU), condamnent avec fermeté la résurgence des attaques des rebelles de l’ex-Mouvement du 23 Mars (l’ex-M23) contre les positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), et déplorent l’impact de la violence sur les populations civiles du fait des activités des groupes armés dans l’est de la RDC. 

]]>
2022-04-05 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/les-garants-de-l-accord-cadre-onu-ua-cirgl-et-sadc-condamnent-avec-fermete-les-recentes-attaques-des-rebelles-de-l-ex-m23-dans-l-est-de-la-rdc-et-l-exhortent-a-renoncer-definitivement-a-toute-hostilite
<![CDATA[Communiqué de la 1072e réunion du CPS sur l'action contre les mines en Afrique, tenue le 1er avril 2022, en commémoration de la Journée internationale de sensibilisation aux mines et d'assistance à la lutte contre les mines ]]>/fr/article/communique-de-la-1072e-reunion-du-cps-sur-l-action-contre-les-mines-en-afrique-tenue-le-1er-avril-2022-en-commemoration-de-la-journee-internationale-de-sensibilisation-aux-mines-et-d-assistance-a-la-lutte-contre-les-minesAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1072e réunion sur l'action contre les mines en Afrique, tenue le 1er avril 2022, en commémoration de la Journée internationale de sensibilisation aux mines et d'assistance à la lutte contre les mines :

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions et prises de position antérieures sur la lutte contre les mines et les domaines thématiques connexes, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.(DCCCXXXVII)] adopté lors de sa 837e réunion tenue le 4 avril 2019, et le Communiqué PSC/PR/COMM.1032(2021) adopté lors de sa 1032e réunion tenue le 16 septembre 2021 ; rappelant également le Cadre stratégique de l'UA pour la lutte contre les mines et les restes explosifs de guerre ;

Soulignant l'importance cruciale de la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel (CIMAP), de la Convention sur les armes à sous-munitions (CASM) et de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC) pour le renforcement et le maintien des normes contre les armes explosives sur le continent ;

Fidèle à la résolution CM/Res 1593 sur la «Convention des Nations unies sur certaines armes classiques et les problèmes posés par la prolifération des mines antipersonnel en Afrique», adoptée lors de la 62ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'OUA, en juin 1995, qui, entre autres, a appelé à l'interdiction totale des mines terrestres antipersonnel et à l'universalisation des instruments juridiquement contraignants pertinents et a approuvé des mesures visant à remédier à l'impact des mines terrestres et les développements qui ont conduit à l'adoption des Positions africaines communes sur les mines terrestres ; ayant également à l'esprit la décision CM/Dec.363 (LXVI) adoptée par la 66e session ordinaire du Conseil des ministres, en mai 1997 à Harare, au Zimbabwe ;

Soulignant que la Position africaine commune sur les mines antipersonnel, adoptée par la 2e conférence continentale des experts africains en septembre 2004, et le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TPNW), adopté en juillet 2017, sont des instruments adoptés pour guider les États membres vers l'interdiction complète et l'élimination totale des armes nucléaires ;

Prenant note de la déclaration de S.E. Evariste Ndayishimiye, Président de la République du Burundi, prononcée en son nom par Ambassadeur Willy Nyamitwe, Représentant permanent de la République du Burundi auprès de l'UA  et Président du CPS pour le mois d'avril 2022, et de l'exposé de l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité ; prenant également note des déclarations des représentants du Bureau des Nations unies auprès de l'Union africaine (UNOAU) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ; et

]]>
2022-04-01 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1072e-reunion-du-cps-sur-l-action-contre-les-mines-en-afrique-tenue-le-1er-avril-2022-en-commemoration-de-la-journee-internationale-de-sensibilisation-aux-mines-et-d-assistance-a-la-lutte-contre-les-mines
<![CDATA[Communique de la 1071e réunion du CPS tenue le 31 mars 2022, sur la mise en œuvre du Traité faisant de l'Afrique une zone exempte d'armes nucléaires (Traité de Pelindaba)]]>/fr/article/communique-de-la-1071e-reunion-du-cps-tenue-le-31-mars-2022-sur-la-mise-en-oeuvre-du-traite-faisant-de-l-afrique-une-zone-exempte-d-armes-nucleaires-traite-de-pelindabaAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1071e réunion tenue le 31 mars 2022, sur la mise en œuvre du Traité faisant de l'Afrique une zone exempte d'armes nucléaires (Traité de Pelindaba) :

 Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses précédentes décisions et prises de position sur l'énergie nucléaire, la non-prolifération, le désarmement et le statut du Traité de Pelindaba, notamment son Communiqué [PSC/PR/COMM.(DLXXXIV)] adopté lors de la 584e réunion du Conseil, tenue le 29 mars 2016, ainsi que les dispositions du Traité de Pelindaba et du Traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TPNW), adopté en juillet 2017 et entré en vigueur le 22 janvier 2021, qui sont tous des instruments visant l'interdiction totale et l'élimination des armes nucléaires ; 

Prenant note des remarques d'ouverture de S.E. Ambassadeur Prof. Mafa Sejanamane, Représentant permanent du Royaume du Lesotho auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de mars 2022, et de la présentation de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA chargé des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité, et prenant également note de l'exposé de M. Messaoud Baaliouamer, Secrétaire exécutif par intérim de la Commission africaine de l'énergie nucléaire (AFCONE), ainsi que des déclarations du Représentant du Bureau des Nations unies auprès de l'Union africaine (UNOAU) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) respectivement (ICRC);

Conscients de l'objectif de la 4e Priorité stratégique de la feuille de route de l'Architecture africaine de paix et de sécurité (AAPS), qui vise à améliorer l'opportunité et l'efficacité de la réponse aux défis stratégiques de sécurité par toutes les parties prenantes, y compris la mise en œuvre des régimes internationaux sur les armes de destruction massive (ADM), le désarmement et la non-prolifération ; et

Agissant en vertu de l'article 7 de son Protocole, le Conseil de Paix et de Sécurité :

]]>
2022-03-31 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1071e-reunion-du-cps-tenue-le-31-mars-2022-sur-la-mise-en-oeuvre-du-traite-faisant-de-l-afrique-une-zone-exempte-d-armes-nucleaires-traite-de-pelindaba
<![CDATA[Communiqué de presse : Réunion inaugurale du 5ème Groupe des Sages de l’Union Africaine : Addis Abeba, 29 mars 2022]]>/fr/article/communique-de-presse-reunion-inaugurale-du-5eme-groupe-des-sages-de-l-union-africane-addis-abeba-29-mars-20221. Le cinquième Groupe des Sages (Le Groupe) a tenu sa réunion inaugurale, les 28 et 29 mars 2022, au siège de l'Union africaine à Addis Abéba, en Éthiopie, suite à sa nomination par la 35ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de Gouvernement de l'UA, tenue les 5 et 6 février 2022, afin de venir en appui au Conseil de paix et de sécurité (CPS) et au Président de la Commission sur les questions relatives à la paix, à la sécurité et à la stabilité en Afrique.

]]>
2022-03-29 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-presse-reunion-inaugurale-du-5eme-groupe-des-sages-de-l-union-africane-addis-abeba-29-mars-2022
<![CDATA[Communique de la 1070ème réunion du CPS tenue le 29 mars 2022, pour examiner les sur la mise à jour des politiques de protection de l'enfance dans les opérations de soutien à la paix de l'Union africaine (OSP de l'UA) et l'intégration de la protection de l'enfance dans l'Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) ]]>/fr/article/communique-adopte-par-le-cps-de-l-ua-lors-de-sa-1070eme-reunion-tenue-le-29-mars-2022-sur-la-mise-a-jour-des-politiques-de-protection-de-l-enfance-dans-les-operations-de-soutien-a-la-paix-de-l-union-africaine-osp-de-l-ua-et-l-integration-de-la-protectioAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1070ème réunion tenue le 29 mars 2022, sur la mise à jour des politiques de protection de l'enfance dans les opérations de soutien à la paix de l'Union africaine (OSP de l'UA) et l'intégration de la protection de l'enfance dans l'Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) :

]]>
2022-03-29 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-adopte-par-le-cps-de-l-ua-lors-de-sa-1070eme-reunion-tenue-le-29-mars-2022-sur-la-mise-a-jour-des-politiques-de-protection-de-l-enfance-dans-les-operations-de-soutien-a-la-paix-de-l-union-africaine-osp-de-l-ua-et-l-integration-de-la-protectio
<![CDATA[L'Union Africaine valide la feuille de route sur l'insertion de la CADEG dans les programmes scolaires et l'outil pédagogique pour les acteurs de l'etat de droit ]]>/fr/article/l-union-africaine-valide-la-feuille-de-route-sur-l-insertion-de-la-cadeg-dans-les-programmes-scolaires-et-l-outil-pedagogique-pour-les-acteurs-de-l-etat-de-droitDans le cadre de son mandat de mise en œuvre de la vision de l'Union Africaine pour le plus grand respect de l'Etat de droit sur le continent, l'Unité Constitutionnalisme et Etat de droit du Département des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la Commission de l'Union Africaine (DAPPS-AUC) organise deux ateliers de validation. Le premier sur "l'outil pédagogique pour les acteurs de l'État de droit en Afrique" (25-26 mars) et le deuxième sur "la feuille de route et le manuel de formateur de l’enseignement de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance (CADEG) dans les programmes scolaires des États membres de l'Union africaine" (28-29 mars) à Dakar, au Sénégal.

]]>
2022-03-25 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/l-union-africaine-valide-la-feuille-de-route-sur-l-insertion-de-la-cadeg-dans-les-programmes-scolaires-et-l-outil-pedagogique-pour-les-acteurs-de-l-etat-de-droit
<![CDATA[RAPPORT : Programme d’Orientation des membres élus et réélus du Conseil de paix et de Sécurité de l’Union Africaine, Maseru, 23-25 Mars 2022 ]]>/fr/article/rapport-programme-d-orientation-des-membres-elus-et-reelus-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-maseru-23-25-mars-2022I. INTRODUCTION

1. Conformément à sa pratique établie, à la suite de l'élection de nouveaux membres, le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a organisé, du 23 au 25 mars 2022, à Maseru, au Royaume du Lesotho, un programme d'orientation à l’intention des membres du CPS qui ont été élus et réélus respectivement au cours de la 35eme Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de Gouvernement de l'UA, tenue à Addis-Abéba, en Éthiopie, les 5 et 6 février 2022.

]]>
2022-03-25 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/rapport-programme-d-orientation-des-membres-elus-et-reelus-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-maseru-23-25-mars-2022
<![CDATA[Déclaration d'Accra sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique]]>/fr/article/declaration-d-accra-sur-les-changements-anticonstitutionnels-de-gouvernement-en-afriqueNous, représentants des États membres de l'Union africaine (UA), des membres du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'UA, des organes/institutions de l'UA, des Communautés économiques régionales et des Mécanismes régionaux pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits (CER/MR), ainsi que des représentants des organisations de la société civile africaine (OSC), du monde universitaire, des organismes professionnels, des groupes de jeunes et de femmes et des parties prenantes, nous nous  sommes réunis à Accra, au Ghana, du 15 au 17 mars 2022, pour examiner la résurgence des changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique ;

 

Notons avec satisfaction l'ouverture officielle du Forum de Réflexion par S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana et Président de l'Autorité des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO qui a mis l'accent sur la tolérance zéro pour le renversement des gouvernements constitutionnellement élus, y compris y compris la manipulation des Constitutions par les personnes en poste, tout en indiquant qu’une période stable de gouvernement constitutionnel et une gestion appropriée de l'économie peuvent conduire à une prospérité inclusive en Afrique ;

Guidés par les principes consacrés par les différents instruments adoptés par l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) et l'UA pour traiter de manière systématique et cohérente les changements anticonstitutionnels de gouvernement, en particulier les Décisions AHG/Dec.141(XXXV) et AHG/Dec.142 (XXXV), adoptées par la 35ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de Gouvernement de l'OUA, qui s'est tenue à Alger, en Algérie, du 12 au 14 juillet 1999 ; la Déclaration sur le Cadre de la réponse de l'OUA aux changements anticonstitutionnels de gouvernement, adoptée par la 36ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de Gouvernement de l'OUA, qui s'est tenue à Lomé, au Togo, du 10 au 12 juillet 2000 (ci-après dénommée « la Déclaration de Lomé») ; et la Déclaration de Johannesburg sur « Faire taire les armes en Afrique », adoptée lors de la 14ème Session extraordinaire, tenue le 6 décembre 2020,

Conscients des instruments juridiques existants de l'UA, notamment l'Acte constitutif de l'UA, le Protocole relatif à la création du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine, la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples et les autres instruments pertinents de l'UA en matière de droits de l'homme, ainsi que les dispositions pertinentes de la Politique africaine commune de défense et de sécurité (CADSP) et d'autres politiques pertinentes, ainsi que de nos valeurs communes, en particulier le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de nos pays et le droit au développement;

Réaffirmons le plein engagement de l'UA à prévenir les conflits et à mettre fin à ceux qui persistent afin de créer des conditions propices à la réalisation d'une Afrique exempte de conflits, conformément à la Déclaration solennelle adoptée lors du 50ème  anniversaire de l'Organisation de l'unité africaine/Union africaine (OUA/UA) le 25 mai 2013, à Addis-Abéba, en Éthiopie, dans laquelle la Conférence de l'Union s'est engagée à ne pas léguer le fardeau des guerres à la prochaine génération d'Africains ;

Rappelons les décisions antérieures de l'OUA/UA et du CPS sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique, les conclusions de la Retraite du Conseil de Paix et de Sécurité tenue à Ezulwini (e-Swatini) du 17 au 19 décembre 2009 [Cadre d'Ezulwini pour le renforcement de la mise en œuvre des mesures de l'Union africaine dans les situations de changements anticonstitutionnels de gouvernement], et le Communiqué [PSC/PR/COMM.1061 (2022)] adopté lors de la 1061ème  réunion du CPS tenue le 27 janvier 2022, qui appelle à la tenue d'un Forum de réflexion du CPS et d'autres parties prenantes sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique,

Inspirés par la vision de notre Union, qui consiste à « construire une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée et gérée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale »,

]]>
2022-03-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/declaration-d-accra-sur-les-changements-anticonstitutionnels-de-gouvernement-en-afrique
<![CDATA[Communique de la 1077ème réunion du CPS tenue le 18 avril 2022, sur la Déclaration du Forum de réflexion sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique (Déclaration d'Accra) qui s'est tenu du 15 au 17 mars 2022, à Accra, au Ghana ]]>/fr/article/communique-de-la-1077eme-reunion-du-cps-tenue-le-18-avril-2022-sur-la-declaration-du-forum-de-reflexion-sur-les-changements-anticonstitutionnels-de-gouvernement-en-afrique-declaration-d-accra-qui-s-est-tenu-du-15-au-17-mars-2022-a-accra-au-ghanaAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) lors de sa 1077ème réunion tenue le 18 avril 2022, sur la Déclaration du Forum de réflexion sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique (Déclaration d'Accra) qui s'est tenu du 15 au 17 mars 2022, à Accra, au Ghana:

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant ses décisions antérieures sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement, notamment le Communiqué [PSC/PR/COMM.1061(2022)], adopté lors de sa 1061ème réunion tenue le 27 janvier 2022, qui appelle à la tenue d'une session de réflexion/séminaire du CPS et d'autres parties prenantes concernées sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique ;

Note avec satisfaction le discours officiel d'ouverture de S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana et Président de l'Autorité des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO, lors du Forum de Réflexion où il a mis en exergue une nouvelle fois la tolérance zéro de l’UA pour le renversement des gouvernements constitutionnellement élus ;

Guidé par les principes inscrits dans les différents instruments adoptés par l'Organisation de l'unité africaine (OUA) et l'Union africaine (UA) pour traiter de manière systématique et cohérente la question des changements anticonstitutionnels de gouvernement ;

]]>
2022-03-17 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1077eme-reunion-du-cps-tenue-le-18-avril-2022-sur-la-declaration-du-forum-de-reflexion-sur-les-changements-anticonstitutionnels-de-gouvernement-en-afrique-declaration-d-accra-qui-s-est-tenu-du-15-au-17-mars-2022-a-accra-au-ghana
<![CDATA[Communiqué de la 1069ème réunion du CPS tenue le 10 mars 2022, pour examiner les conclusions de la Retraite conjointe inaugurale du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine et du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (conclusions d'eThekwini)]]>/fr/article/communique-de-la-1069eme-reunion-du-cps-tenue-le-10-mars-2022-pour-examiner-les-conclusions-de-la-retraite-conjointe-inaugurale-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-et-du-mecanisme-africain-d-evaluation-par-les-pairs-conclusions-d-etheAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1069 ème réunion tenue le 10 mars 2022, pour examiner les conclusions de la Retraite conjointe inaugurale du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine et du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (conclusions d'eThekwini) :

]]>
2022-03-10 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1069eme-reunion-du-cps-tenue-le-10-mars-2022-pour-examiner-les-conclusions-de-la-retraite-conjointe-inaugurale-du-conseil-de-paix-et-de-securite-de-l-union-africaine-et-du-mecanisme-africain-d-evaluation-par-les-pairs-conclusions-d-ethe
<![CDATA[Communique de sa 1068e réunion, tenue le 8 mars 2022, sur la reconfiguration de la Mission de l'UA en Somalie (AMISOM),]]>/fr/article/communique-de-sa-1068e-reunion-tenue-le-8-mars-2022-sur-la-reconfiguration-de-la-mission-de-l-ua-en-somalie-amisomAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), lors de sa 1068e réunion, tenue le 8 mars 2022, sur la reconfiguration de la Mission de l'UA en Somalie (AMISOM),

]]>
2022-03-08 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-sa-1068e-reunion-tenue-le-8-mars-2022-sur-la-reconfiguration-de-la-mission-de-l-ua-en-somalie-amisom
<![CDATA[Communiqué de la 1067e réunion du CPS tenue le 3 mars 2022 sur le thème : Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique]]>/fr/article/communique-de-la-1067e-reunion-du-cps-tenue-le-3-mars-2022-sur-le-theme-jeunesse-paix-et-securite-en-afriqueAdopté par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lors de sa 1067eme réunion tenue le 3 mars 2022 sur le thème : Jeunesse, Paix et Sécurité en Afrique:

Le Conseil de Paix et de Sécurité,

Rappelant la Charte africaine de la jeunesse adoptée par la 7eme session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA, tenue à Banjul en Gambie le 2 juillet 2006, notamment l'article 17, qui reconnaît le rôle important de la jeunesse dans la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique ; 

Rappelant également les décisions de la Conférence relatives à ce thème, notamment [Assembly/AU/Dec.591 (XXVI)], adoptée par la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA lors de sa 26e session ordinaire, tenue à Addis-Abéba en Éthiopie les 30 et 31 janvier 2016, et [Assembly/AU/Dec.753(XXXIII)] adoptée par la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA lors de sa 33e session ordinaire, tenue les 9 et 10 février 2020, ainsi que les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (RCSNU) 2250 (2015), 2419 (2018) et 2535 (2020) ;

Rappelant en outre ses décisions et prises de position antérieures sur le thème Jeunesse, Paix et Sécurité, notamment le Communiqué de presse [PSC/PR/BR.(CMLXIII)] adopté lors de sa 963e réunion tenue le 12 novembre 2020, et le Communiqué [PSC/PR/COMM.(CMXXXIII)] adopté lors de sa 933e réunion tenue le 23 juin 2020 ;

Fidèle à la réalisation de l'Agenda 2063, en particulier les Aspirations 4 et 6, qui envisagent une Afrique pacifique et sûre et une Afrique dont le développement est piloté par les personnes, en s'appuyant sur le potentiel offert par ses populations, en particulier les femmes et les jeunes, et en prenant soin des enfants ;

Prenant note des remarques d'ouverture prononcées par S.E. Prof. Mafa M. Sejanamane, Représentant permanent du Royaume du Lesotho auprès de l'UA et Président du CPS pour le mois de mars 2022, de la déclaration lue par S.E. Ambassadeur William Awinador-Kanyirige au nom de S.E. Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA chargé des Affaires Politiques, de la Paix et de la Sécurité, et la déclaration de S.E. Mme Hanna Tetteh, Représentante spéciale du Secrétaire général auprès de l'Union africaine et Responsable du Bureau des Nations unies auprès de l'Union africaine ;

Prenant également note de la déclaration de Mme Chido Cleo Mpemba, Envoyée spéciale du Président de la Commission de l'UA pour la jeunesse, et des déclarations respectives de Mme Kadiddatou Sako Traoré et de M. Joseph Akilimali, ainsi que de celles des représentants des États membres de l'UA, des Communautés économiques régionales et des Mécanismes régionaux pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits (CER/MR), des partenaires et des autres parties prenantes concernées ;

Réaffirmant l'engagement de l'UA à inclure les jeunes dans les processus de paix et de sécurité sur le continent et à trouver des solutions aux causes profondes des crises et des conflits qui affectent la jeunesse africaine et entravent ses aspirations légitimes au bien-être, au développement et à la justice ; et

]]>
2022-03-03 00:00:00 GMTPeace, Security, AfricaKodjo Tchioffo/fr/article/communique-de-la-1067e-reunion-du-cps-tenue-le-3-mars-2022-sur-le-theme-jeunesse-paix-et-securite-en-afrique